La cuisine de Bige

Essais culinaires pour tenter de combler un drôle de vice... La Gourmandise !

09 août 2011

Echine de porc, quinoa aux petits légumes

Il était une fois l'histoire d'une envie...

Samedi matin, je suis encore toute imprégnée de mes deux jours passés en bien agréable compagnie, à 2300 m, chez Jean Sulpice, à Val Thorens.

Depuis maintenant 3 ans, ce rendez-vous estival est devenu une tradition gourmande bien établie et personne ne pense un instant à y déroger, n'est ce pas Stéphanie ? N'est ce pas Stéphane ?

Samedi matin, donc, j'ai bien envie de mettre en application, rapidement, les conseils glanés au détour d'une conversation ou attrapés au vol lors d'une explication du Chef de l'Oxalys ..., souvenirs précieux du cours de cuisine du vendredi matin.

Malgré le tour du marché de Chambéry, pourtant bien achalandé, je ne trouve ni cresson, ni betterave chioggia et encore moins de navet Boule d'Or.

Déçue, je me promets de ne pas oublier... et remets à plus tard le plaisir de faire découvrir aux miens les saveurs de ce séjour.

Mais voilà, la machine est en route : j'ai envie de cuisiner un plat gourmand, mâtiné des parfums de la montagne.

Et voilà qu'un joli rôti  me fait de l'oeil :

P1080194

On dirait bien qu'il a été oublié, là, par les nombreux clients de la matinée, juste pour me donner des idées, m'encourager à réinvestir ma cuisine...

Ce sera donc un plat "comfort food", le temps maussade s'y prêtant, mais largement inspiré par la cuisine de Jean Sulpice : pour la viande, voir la recette Chauds, les diots - pages 174-175 - Altitude 2300m et, pour les légumes, libre interprétation à ma sauce du plat préparé pour le déjeuner du personnel du restaurant vendredi :

P1080125


Echine de porc, quinoa aux petits légumes

P1080201

- Ingrédients (pour 4 pers) :

* 600 g d'échine de porc sans os, coupée en cubes
* 2 tomates épluchées et coupées en cubes
* 1 gousse d'ail écrasée
* 1 échalote émincée
* 270 g d'eau chaude
* sel, poivre, huile d'olive, 20 g de beurre

* 160 g de quinoa (source naturelle de protéines végétales),
* 3 carottes
* 2 petites courgettes
* sel, poivre, huile d'olive

- Réalisation :

* Dans une cocotte en fonte, faites fondre le beurre dans un peu d'huile d'olive. Faire revenir les morceaux de viande afin de leur faire prendre une jolie coloration. Ajoutez l'ail et l'échalote, salez, poivrez, puis ajoutez les tomates et, enfin, l'eau chaude.

P1080196P1080197

* Laissez la viande mijoter doucement pendant 2 heures, en conservant le couvercle légèrement entre-ouvert afin que l'eau s'évapore et que le jus devienne sirupeux et onctueux.

* Découpez les carottes en cubes et les faire blanchir dans une casserole d'eau légèrement salée.

* Découpez les courgettes en cubes et les poêler dans un peu d'huile d'olive.

P1080198

* Rincez le quinoa, le verser dans une casserole d'eau froide, portez à ébullition et faire cuire entre 12 à 15 min.

P1080199

* Egouttez les carottes, le quinoa et les verser dans la poêle avec les cubes de courgettes.

* Servez sans faire attendre les gourmands.

- Verdict : finalement, aucun parfum des montagnes n'est venu embaumer ma cuisine grâce à la reine des prés, au serpolet ... malgré celà, ce plat a fait l'unanimité à la maison : équilibré et gourmand, grâce à une viande fondante et moelleuse, escortée de graines parfumées et de légumes croquants.

Posté par Bige à 12:08 - Plats complets - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Normal la viande elle fient du meilleur charcutier de la ville que dis-je des Savoies, donc là pas de soucis ! pas de serpolet avec le porc tu n'avais pas encore trouvé le champ ! en tout cas ça a l'air bien bon de toute façon ! souvenirs souvenirs

    Posté par Mercotte, 09 août 2011 à 13:14
  • On signe pour une nouvelle saison moi j'dis ! Tout ça m'a l'air bien bon ! Rien que des bonnes choses !

    Posté par Stéphane, 09 août 2011 à 13:36
  • Mouarfffffh, Bige ça fait furieusement envie ce plat !

    Posté par sarinou, 09 août 2011 à 15:01

Poster un commentaire